Alpha Equity World ESG

Actions monde
Règlementation SFDR – Article 8

Part RC – FR0014008AY7
Part RD – FR0014008AZ4
Part I – FR0014008B01

Encours

771 001,35 €

Note ESG

52,80 %

Volatilité

16,30 %

Niveau de risque

6/7

Synthèse macro-économique

Janvier 2023

Les indices actions internationaux ont débuté la nouvelle année sur les chapeaux de roues avec des records historiques de performances battus pour un mois de janvier pour bons nombres d’indices. Ainsi, le S&P500 s’est adjugé 6.18% sur la période, tandis que le STOXX Europe 600 progressait de 6.71%. Statistiques liées à l’inflation et décisions de politiques monétaires sont toujours suivies de près. A noter que les secteurs (la technologie, par exemple) et valeurs qui ont été le plus boudés l’année dernière sont ceux qui ont connu les plus belles progressions en ce début d’année.

Parallèlement, le marché obligataire s’est détendu avec des banques centrales (Fed et BCE) qui vont réduire, non pas le rythme, mais l’intensité de hausse des taux directeurs (25 points de base contre 50 précédemment). Ainsi, le 10ans US est revenu sur les 3.50%, l’OAT française et le Bund allemand sont repassés respectivement sous les 3% et 2.50%.

Concernant le marché des changes, le Dollar Index (le dollar US face à un panier de devises internationales) est passé légèrement sous les 103 points ; niveau qui, selon nous, servira de point d’appui pour initier une période de consolidation.

Enfin, en ce qui concerne les matières premières, le baril de pétrole WTI parvient une nouvelle fois (troisième mois d’affilé) à clôturer au-dessus de la zone support majeure des 77$, la réouverture de la Chine (fin de la politique zéro-Covid) prenant le dessus sur une éventuelle récession mondiale. Dans le même temps, l’once d’or poursuit sa tendance haussière de court terme (troisième mois de hausse) en réussissant à clôturer le mois au-dessus des 1900 $.

Commentaire de gestion

Alors que les grandes valeurs technologiques poussent les marchés boursiers à la hausse pendant la saison des résultats, le fonds Alpha Equity World ESG a également progressé, bien qu’à un rythme plus lent. Le mois dernier, nous avons pris nos bénéfices sur le titre Horizon Therapeutics et investi le produit de cette vente dans Thermo Fisher Scientific. Au cours du mois, deux de nos positions bancaires ont figuré parmi les trois principaux contributeurs à la performance du fonds, tandis que les trois principaux détracteurs étaient des entreprises de secteurs différents.

Après la chute de 31% du cours de SVB Financial Group en octobre (avertissement sur les résultats), le titre a pu récupérer la majeure partie du terrain perdu avec un gain de +29% en janvier. Nous avons gardé l’action en portefeuille après la correction de l’année dernière, estimant que les investisseurs avaient réagi trop négativement. Pour rappel, SVB Financial Group fournit des crédits-relais aux jeunes entreprises, principalement dans les secteurs de la santé et de la technologie. La publication des résultats du T4 2022 en janvier indique que le rythme d’absorption des liquidités des start-ups a diminué ainsi que le taux de déclin des investissements en capital-risque. Les attentes d’un creux d’activité au T4 2023 sont susceptibles de se poursuivre cette année.

First Republic Bank a également rebondi en janvier (+14%) après la correction de -9% d’octobre dernier. En 2022, les investisseurs ont été effrayés par la hausse des coûts de financement qui a pesé sur la marge d’intérêt nette. Les derniers résultats trimestriels ont montré une baisse séquentielle continue de la marge d’intérêt nette (comme prévu par le consensus), mais la croissance des prêts reste bien supérieure au taux de croissance «mid-teens» et les tendances de croissance des dépôts restent fortes également. Dès que l’objectif de marge d’intérêt nette plancher du premier semestre 2023 gagnera en crédibilité, nous pouvons nous attendre à ce que le titre poursuive son rallye.

La hausse du cours de l’action d’UFP Industries (+16%) en janvier semble anticiper les solides résultats du T4 2022, qui seront publiés le 16 février. La société a dépassé les attentes pendant cinq trimestres jusqu’à présent. Son activité est fortement corrélée au secteur cyclique du logement.

Après les bons résultats d’AMN Healthcare pour 2021 et le premier semestre 2022, le consensus s’attend à ce que la société publie une baisse de -22% en glissement annuel de ses ventes au quatrième trimestre, le 16 février. Le titre a baissé de -8% en janvier. Les marges devraient se contracter également avec une base de coûts stable à croissante. La concurrence acharnée, la hausse des coûts de la main-d’œuvre et des taux d’intérêt dans un secteur fortement endetté constituent en effet des risques dans le sous-secteur des services de santé. Le ratio dette/capital d’AMN Healthcare s’élève toutefois à 0,43 (contre 0,51 pour le secteur) et son bilan ne comporte aucune dette de l’année en cours à la fin du T3 2022. Son programme de gestion des services de santé gagne du terrain sur le marché en rationalisant l’ensemble des processus de planification des effectifs des clients. L’offre de candidats d’AMN dans le secteur des soins de santé reste plus forte qu’avant la pandémie.

L’Occitane International (-13%) subit une pression à la vente depuis la publication de ses résultats trimestriels d’octobre-décembre. Le chiffre d’affaires n’a progressé que de +8% en glissement annuel (+4,5% en glissement annuel à taux constant), ce qui constitue un ralentissement par rapport à la progression de +25% en glissement annuel enregistrée au cours du trimestre juillet-septembre. La direction a revu à la baisse les prévisions de croissance des ventes pour l’ensemble de l’année, les ramenant à un niveau inférieur à 10 % en glissement annuel (contre un niveau moyen à 10% précédemment) et la marge d’exploitation à 14% (contre 15-1u% précédemment) en raison de Covid en Chine.

KBR Inc. (-5%) doit également publier ses résultats du T4 2022 le 16 février. En dehors d’investisseurs potentiellement nerveux incapables de maintenir leurs positions à travers les chiffres, nous n’avons pas vu de nouvelles supplémentaires qui auraient dû peser sur le titre.

Valeur liquidative

Au 06/02/2023

Part RC
104,77 €

Chart by Visualizer

Part I
105 539,82 €

Chart by Visualizer

Source : CM-CIC Asset management

L’équipe de gestion

Frédéric et Marc ont des caractères et des compétences diverses qui se complètent et renforcent leur méthode de gestion de fonds d’investissement.
Frédéric avec ses analyses macro-économique affinées, et Marc avec son expertise financière des entreprises côtées, savent mettre en lien leurs connaissances afin de construire des portefeuilles diversifiés et performants.

Frédéric Hamm

Marc Frippiat

Informations légales

Les informations présentées ci-dessus ne constituent ni un élément contractuel, ni un conseil en investissement. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Les frais de gestion sont inclus dans les performances. L’accès aux produits et services présentés ici peut faire l’objet de restrictions à l’égard de certaines personnes ou de certains pays. Le traitement fiscal dépend de la situation de chacun.

Ce FIA promeut des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) au sens de l’article 8 du Règlement (UE) 2019/2088 sur la publication d’informations en matière de durabilité dans le secteur des services financiers (dit « Règlement SFDR »). Il n’a pas pour objectif un investissement durable. Il pourra investir partiellement dans des actifs ayant un objectif durable, par exemple tels que définis par la classification de l’UE.

Ce FIA est sujet à des risques de durabilité tels que définis à l’article 2(22) du Règlement (UE) 2019/2088 sur la publication d’informations en matière de durabilité dans le secteur des services financiers (dit « Règlement SFDR »), par un événement ou une condition environnementale, sociale ou de gouvernance qui, s’il se produit, pourrait entraîner un effet négatif réel ou potentiel impact sur la valeur de l’investissement.